/ Digital
/

Digital

 Etre mobile-friendly en 2016 ou ne pas être !

shutterstock_244153291

Depuis une vingtaine d’années, le web s’est métamorphosé en passant d’un outil exclusif réservé à une niche. En 1995, seulement 100 000 foyers Français étaient connectés à Internet à un outil grand public accessible à tous, à tout moment. En 2016, un tournant majeur s’annonce…

Quelques dates clés

2010 : la conception Responsive Design apparait.
Le digital a évolué d’autant plus rapidement, avec l’émergence de la conception basée sur des grilles, du responsive web design (RWD), de l’utilisation de polices spécifique web, d’illustrations vectorielles. Des concepts anciens se sont modernisés, comme les menus fixes et les systèmes d’ancres au sein des pages. De nouvelles tendances ergonomiques ont aussi émergé, comme les sites en une page, le scroll horizontal, le flat design…

L’année 2014 a été un tournant technologique avec encore plus d’écrans, de contenus, d’interactivité et de complémentarité entre écrans.

Avril 2015 : c’est « mobilegeddon ». Google lance un avertissement aux propriétaires de sites non optimisés sur mobile. Le caractère mobile-friendly devient un des critères de référencement qui compte parmi les 200 connus de l’algorithme du moteur de recherche.

Pourquoi Google mise tant sur le mobile ?

La façon dont les internautes utilisent le web change. Les recherches sur mobile explosent, le trafic des sites Internet est souvent mobile first, c’est-à-dire que la part du trafic provenant des mobiles est supérieure à celle sur ordinateur. Une tendance forte en croissance.

Google a toujours clamé que son but principal est de garantir des résultats de recherche pertinents pour ses utilisateurs au plus près de leurs attentes. Ainsi, si ces utilisateurs sont mobinautes, il est logique pour Google de leur garantir un contenu lisible et optimisé sur mobile. Il en va de la satisfaction des internautes.

Quel effet pour mon site qui est déjà optimisé sur mobile ?

Aucun ! Google a tenu à rassurer les webmasters de sites déjà mobile-friendly : il ne devrait pas y avoir de changement pour vous ! Au mieux, vous gagnerez quelques places libérées par vos concurrents pénalisés.

Quel effet pour mon site qui n’est pas optimisé sur mobile ?

Votre classement sur le moteur de recherche risque fort d’être relayer à la 2ème, voire la 3ème page du moteur de recherche.

Comment me préparer à ce changement d’algorithme ?

Pour conserver votre classement et en profiter pour gagner quelques places, il est nécessaire de rendre votre site Responsive. Un élément important autant pour l’expérience utilisateur que pour les moteurs de recherche.

Mais aussi : proposer du contenu adapté aux mobiles : contenu clair et concis, vidéo verticale etc.

Pourquoi Google favorise t-il cette tendance en 2016 ?

Février 2016 : lancement de l’Accelerated Mobile Pages (AMP). Google lance un projet en Open Source appelé AMP. Celui-ci permet aux sites Internet de réduire de 4 fois le temps de chargement de leur page sur mobile. Dans la foulée, on constate la favorisation des pages AMP sur les pages de résultats mobiles (plus précisément dans le carrousel).

Mai 2016 : voici « mobilegeddon 2 ». Google annonce l’amplification du critère mobile-friendly dans les critères de référencement.

Le but ? Inciter et convaincre les derniers résistants à opter pour le SEO mobile-friendly.

Contactez l’équipe de Pix & Associates pour recevoir des conseils dans l’optimisation de votre site.

Publié dans Pix Digital | Commentaires fermés