/ Digital
/

Digital

Portrait : Josef Müller-Brockmann, l’harmonie de la composition graphique

Influencé par le mouvement Bauhaus et le constructivisme, Josef Müller-Brockmann est un graphiste suisse qui a participé au développement du style typographique international, appelé aussi style suisse. Ce courant du design graphique est axé sur l’objectivité de l’information et la lisibilité. Il se caractérise par l’asymétrie, l’utilisation de grilles et de polices sans-serif (Akzidene Grotesk, Univers et Helvetica), ainsi que par l’usage de la photographie en noir et blanc pour la création d’affiches.

josef-muller-brockmann

Qui est Josef Müller-Brockmann ?

Josef Müller-Brockmann (1914-1996) a étudié le design graphique et l’architecture à l’Ecole des Arts et Métiers de Zurich. C’est en tant qu’illustrateur et designer d’exposition qu’il a débuté sa carrière. En 1950, il réalise sa toute première affiche pour la Tonhalle de Zurich. Sa démarche de création repose principalement sur le photomontage et la photographie en noir et blanc inspirée par le photographe hongrois Moholy-Nagy. En 1958, il devient le co-fondateur de la revue New Graphic Design, qui traite de l’histoire de la typographie moderne. Puis, en 1967, il fonde son agence de publicité Müller-Brockmann & Co. Ce graphiste a travaillé sur plusieurs identités visuelles, notamment pour celles des chemins de fers suisses et la signalétique des gares.

Le style Josef Müller-Brockmann : l’art de la simplicité graphique

Müller-Brockmann a fortement été influencé par le manifeste de Jan Tschichold qui porte sur la typographie asymétrique. Les affiches conçues par Müller-Brockmann jouent sur l’association entre figures géométriques simples (lignes, rectangles, cercles…) et typographie. En 1955, le graphiste a conçu l’affiche Beethoven pour le concert du célèbre compositeur. Pour ce designer, la musique se réfère à l’abstraction. Pour créer du rythme et de l’harmonie, il a joué avec la composition graphique des éléments. Aujourd’hui, Josef Müller-Brockmann inspire encore de jeunes talents, telle que la graphiste américaine Jessica Svendsen.

Découvrez les travaux de Josef Müller-Brockmann sur Pinterest !

Josef Müller-Brockmann : de la conception à l’analyse de l’affiche

La grille de mise en page ou l’art de structurer les textes

Dans Grid Systems in Graphic Design (1968), Josef Müller-Brockmann explique que ses grilles de mises en page permettent de « créer un espace typographique » structuré. Comme il le souligne : « Dans mes créations d’affiches, de publicités, de brochures et d’expositions, la subjectivité est supprimée au profit d’une grille géométrique qui détermine l’arrangement des mots et des images. »*

Conçu comme un système rationnel à partir de colonnes et de lignes, le designer développe dans son ouvrage les règles strictes, voire mathématiques, quant à la composition d’une page. Aujourd’hui, le concept de grille typographique issu du design print connaît une évolution à travers le digital. Cette transposition vers le numérique révèle toute la richesse du travail de ce designer, ainsi que son influence.

Les affiches ou l’art de les décrypter

Dans Histoire de l’affiche (1971), Josef Müller-Brockmann identifie quatre types d’affiches, à savoir :

  • Informative : transmet un message le plus objectif possible
  • Illustrative : représente des situations à partir du dessin, de l’illustration ou de la photographie
  • Constructiviste : est subordonnée autour de l’ordre et de la structure de l’ensemble des éléments
  • Expérimentale : s’inscrit dans un espace culturel et une époque précise en vue d’étonner, de surprendre

Sources : MARCOTTE Ethan, Responsive Web Design (2011), p.14 ; Cnrs.fr ; Etapes.com ; *Nundesign.fr ;

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés