/ Digital
/

Digital

#CreativityRocks, une conférence sur la démarche créative

Vendredi 14 octobre, s’est déroulée la conférence collaborative #CreativityRocks à Monaco, axée sur le thème de la créativité, organisée par Pix Associates. Pour animer et rythmer la conférence, le rôle du chef d’orchestre a été attribué à Gregory Casper, Creative Director de Merlin Agency.

Les intervenants ayant participé à l’évènement ont chacun exposé leur définition de la créativité. C’est à partir de cas concrets liés à leur expertise professionnelle que Christian Marques (Push Interactive), Benoît Lamy (Scoop.it), Pierre-Laurent Salin de l’Etoile (Module D) et Etienne Mineur (Editions Volumiques) ont illustré leurs propos. Pour découvrir les profils des intervenants, référez-vous à notre article Conférence collaborative Creativity Rocks.

Afin de vous faire revivre l’évènement, nous vous proposons un récapitulatif des points principaux abordés lors de la conférence.

programme-creativity-rocks

Que signifie être créatif ?

Selon Gregogy Casper : « être créatif, c’est imaginer autre chose que la seule utilité première des choses ». La richesse de la créativité naît du pouvoir et de la liberté de l’imagination qui présente une part de magie et de mystère. Cet ensemble d’éléments suscite ainsi une certaine fascination au regard de la créativité, qui se veut incommensurable. Les idées créatives peuvent apparaître sous forme d’accidents, il s’agit du principe même de sérendipité.

« La créativité, c’est aussi résoudre un problème. S’il n’y a pas de problème, il n’y a pas de créativité » comme le souligne Gregory Casper. La créativité surgit donc d’une résolution à un problème. Reprenons l’exemple énoncé lors de la conférence : « avez-vous déjà été enfermés dans des toilettes qui n’étaient pas les vôtres ? ». Dans ce cas de figure, notre esprit créatif peut se manifester pour tenter de nous sortir de la situation : « ne pourrais-je pas utiliser la bande dessinée à ma disposition pour ouvrir le loquet de la porte ? ».

Une définition de la créativité

La notion de créativité répand la popularité et évolue dans le sens d’une massification. En d’autres termes, la créativité est accessible à tous. « Les créatifs ne sont pas des artistes, mais tous les artistes sont des créatifs ». Pour faire émerger la créativité, il faut la provoquer.

La créativité selon Christian Marques

La société Push Interactive jongle entre univers créatif et univers technique. Son co-fondateur, Christian Marques dirige un collectif de personnes multidisciplinaires qui œuvre à la post-production d’effets visuels, d’animation 3D et de réalité virtuelle.

La conception de la créativité de cet ingénieur se superpose à celle du philosophe et poète allemand Friedrich Nietzsche : « il faut avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse » [« Ainsi parlait Zarathoustra » (Prologue, paragraphe 5, 1883-1885)]. Ainsi, l’acte de création d’un objet nécessite d’organiser le chaos autour de soi, autrement dit de résoudre un problème.

La source d’inspiration de Christian Marques réside à la fois dans les émotions et l’imagination. Pour ce grand rêveur, il existe un lien étroit entre la fiction et la créativité ; tandis qu’une distance subsiste entre créativité et technologie. Même si la nature et les formes de l’univers constituent pour lui une grande source d’inspiration, paradoxalement celles-ci s’imposent comme une limite à la créativité.

La créativité selon Benoît Lamy

D’après le responsable business de Scoop.it, Benoît Lamy : « la créativité, c’est avant tout de l’innovation. Il s’agit d’une forme de créativité personnelle. L’innovation est une démarche forte d’expertise, un système qui va amener de l’optimisation, de la valeur ». Ce qu’il faut retenir du processus de créativité, c’est l’aventure. En effet, l’innovation passe par un parcours complexe d’un point A vers un point B.

Pour Benoît Lamy, l’innovation doit être entourée d’une stratégie de distribution et posséder une composante interne et une composante externe. On parle alors de stratégie Go-to-Market. Pour promouvoir un produit, ce professionnel préconise le storytelling – le fait de raconter une histoire –pour expliquer aux clients comment le produit va être développé dans le but de les rassurer et de générer des envies nouvelles. Il s’agit là d’une démarche forte de la création de contenus qui s’applique bien au BtoB. « La réalité augmentée et la réalité virtuelle sont une belle preuve de nouveaux contenus », d’après Benoît Lamy.

Une table ronde autour du nouveau produit créatif

La contrainte, un moteur à la créativité

La créativité ne se réduit pas à la matérialité d’après Pierre-Laurent Salin de l’Etoile. Le processus créateur part d’abord d’une problématique, puis une étape d’idéation s’ensuit. C’est le brief qui donne l’impulsion à la créativité et la volonté de résoudre un problème. Pour être créatif, il faut être stimulé car « c’est par la contrainte que la créativité vient ».

Le directeur des Editions Volumiques, Etienne Mineur rejoint aussi cette idée. Qui dit créativité, dit innovation. Pour être créatif, il faut donc se jouer des contraintes car ce sont elles qui vont favoriser l’innovation. Toujours d’après ce professionnel : « l’innovation c’est la socialisation d’une invention ».

Cela signifie qu’une invention est créatrice de lien social. C’est de cette socialisation que l’innovation naît. En effet, parler d’une idée créative permet de l’enrichir. La créativité peut alors être définie comme une action collective, un esprit de réflexion collaboratif que Pierre-Laurent Salin de l’Etoile cherche à rendre accessible à tous.

L’innovation part de l’invention : de la roue, est né le vélo.

De l’idée à la réalisation, un processus de créativité

La créativité est autant importante que la production. D’après Etienne Mineur : « les idées viennent en dessinant sur le papier, puis quand on essaie de les rationnaliser, celles-ci passent à l’écran ».

Pour stimuler de nouvelles idées, il faut manipuler les objets et créer des prototypes. Afin de savoir si l’objet convient à la cible, celui-ci est testé. Ensuite, s’il lui convient, le projet est mené à terme. Un travail de création est donc réalisé en amont d’un travail d’adaptation du produit.

Selon Pierre-Laurent Salin de l’Etoile, la créativité nouvelle se caractérise par le prototypage, c’est-à-dire la connexion entre l’objet et le logiciel. C’est l’objet connecté qui offre une expérience utilisateur augmentée.

Pour basculer d’une idée à sa réalisation, Christian Marques explique que cette étape s’opère de façon dynamique et naturelle. Néanmoins, celle-ci nécessite d’une méthode de travail, notamment un meeting entre les équipes pour engager la discussion et permettre à tous d’apporter des solutions.

La créativité en résumé

Pour éveiller la créativité, il faut recréer une limite, une contrainte. D’après Gregory Casper, le grand ennemi de la créativité n’est autre que le temps. Plus on a de temps à notre disposition, moins on pense à la première idée de départ. Pour être bien exploitée, la créativité a besoin de temps. Cependant, elle peut être provoquée par plusieurs éléments : le mimétisme, la sérendipité, la curiosité commune ou encore l’échange, etc.

Pour revivre la conférence en images, vous pouvez consulter notre article Creativity Rocks.

Publié dans Pix Digital | Marqué avec | Commentaires fermés