/ Digital
/

Digital

De la French Tech à la French Touch : empreinte digitale et culturelle

Suite à la French Touch Conference de juin 2015, Axelle Lemaire et Emmanuel Macron ont décerné le label de « Métropole French Tech » à la Côte d’Azur [1]. Le département des Alpes-Maritimes est ainsi reconnu comme un territoire innovant en termes d’entreprenariat. Depuis plus de 40 ans déjà, « la Côte d’Azur a pris le tournant du numérique » [2], et ceci depuis la création de la technopole Sophia Antipolis en 1969, perçue comme la Silicon Valley européenne.

reussites-digitales-french-touch

Axée autour des réussites digitales françaises représentatives de la « French Touch », la 3ème édition de l’Azur Digital Day, qui s’est déroulée le 3 février à l’Allianz Riviera, a mis en lumière la façon dont les start-ups s’emparent du numérique, dans un esprit d’innovation et de créativité. Chaque intervenant s’est exprimé sur le rôle et le pouvoir du digital dans notre société, aujourd’hui. Pour étendre la visibilité d’une entreprise à l’international, il est essentiel d’activer les bons leviers stratégiques. D’où la nécessité de se pencher un peu plus sur la notion de « French Touch », cousine de la « French Tech ».

La France, un pays créatif ?

Vers une digitalisation des services façon French Touch

Avec le lancement de la Digital Academy, la Caisse d’Epargne Côte d’Azur a proposé un challenge aux étudiants : imaginer la banque de demain à travers des services innovants fondés sur les dernières technologies, tels que la NFC ou le Touch ID d’Apple. La problématique de ce concours repose sur la volonté d’améliorer l’expérience client, en conciliant « le meilleur du monde digital et le meilleur de l’humain » [3]. A l’occasion de l’Azur Digital Day, le 1er prix a été décerné à l’équipe de la « Caisse d’Epargne Family » qui a proposé une nouvelle application de gestion de l’argent de poche, destinée aux jeunes ayant entre 12 et 17 ans et contrôlée par les parents.

La France à la recherche d’une visibilité « tendance » à l’international

Les intervenants de la table ronde portant sur l’e-tourisme se sont accordés sur le fait que la France n’a pas de problème de créativité. Cependant, les start-ups françaises manquent d’un certain élan. Afin de les impulser, il est nécessaire de repenser les objectifs fixés tout en se penchant sur les bons leviers à stimuler. En vue de rendre la France plus « tendance », d’après Michel Durrieu, directeur du Tourisme au ministère des affaires étrangères, il convient de profiter de son attractivité c’est-à-dire de son « flux réel et pas seulement de son flux virtuel pour montrer notre technologie. »

D’après Cécile Delettre, fondatrice de l’International au Féminin, il vaut mieux « songer à cette volonté de construire une Europe plus Tech, avant de viser la Silicon Valley ». Partir à la conquête du monde peut aux premiers abords sembler un peu ambitieux, et pourtant, certaines réussites françaises démontrent que le digital a cette capacité de faire briller les entreprises françaises à l’international.

Les réussites digitales de la French Touch

La French Touch, alliance entre artisanal et digital

Née sur Instagram, l’entreprise Le chocolat des Français a cette particularité d’avoir gagné en popularité sur les réseaux sociaux avant même de vendre ses premiers chocolats. La start-up agile est basée sur un modèle artisanal, qui, en s’alliant au digital, a pu exporter son marché à l’international. « Nous souhaitons créer une marque forte avec une résonance internationale. Le chocolat des Français souhaite devenir un acteur majeur du monde de la gourmandise. » [4], comme le précise Matthieu Escande, cofondateur. Le produit de la start-up se démarque par ses caractéristiques : un chocolat aussi beau que bon ! Le chocolat des Français possède une identité propre Made in France avec une dimension créative lui permettant de conquérir le monde.

packaging-made-in-france

Le chocolat est composé d’ingrédients régionaux d’Ile-de-France. Les packagings colorés jouent sur les codes de la culture française, avec par exemple une illustration de la Tour Eiffel. Chaque packaging est unique puisqu’il est conçu par un artiste différent.

La French Tech sociale ou la démocratisation du numérique

Pour Frédéric Bardeau, président de la start-up Simplon : « le numérique doit devenir une arme de citoyenneté » [5]. Il est convaincu que le numérique possède un pouvoir d’inclusion et donc de transformation fort dans notre société. Sa start-up sociale propose des formations intensives de « coding » en vue de démocratiser le numérique. Toujours selon Frédéric Bardeau : « l’innovation vient de la diversité, de la mixité », d’où son ambition d’étendre la French Tech à la  French Tech sociale.

Dans ce même esprit d’innovation, Chiara Condi, présidente de LED By Her précise que le digital doit être utilisé pour diffuser le message de sa micro-action. LED By Her est actuellement le seul programme de réinsertion pour les femmes victimes de violence conjugales en France. « L’innovation doit être au service d’un problème social, des causes importantes de la société » pour Chiara Condi.

Comme l’a souligné Patrick Amiel, cofondateur de MyBestPro : « Une folie créative est importante pour faire vivre son idée. ». Dans cette démarche, Pix Associates organise chaque année l’évènement « Creativity Rocks », inscrivez-vous dès maintenant : www.creativity-rocks.com

Sources : [1] Cannes.com ; [2] Lafrenchtech.com ; [3] Agorize.com ; [4] Maddyness.com ; [5] Socialter.fr

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés