/ Digital
/

Digital

SMO : L’avenir du web social tourné vers la conversation

Afin de gagner en visibilité, une marque ou une entreprise doit publier de façon régulière des contenus qui engagent sa communauté. Dans la mesure où la conversation représente un facteur-clé important d’aide à la décision, le web social tend à basculer vers un web conversationnel. Selon une enquête publiée le 28 novembre 2016 par FiveThirtyEight : sur 8500 commentateurs, « 18% déclarent utiliser les commentaires pour engager la conversation » [1].

web-social-conversation

Plus que jamais, les interactions sociales via les réseaux sociaux confèrent légitimité et popularité à une société. Cependant, construire et alimenter une discussion via les plateformes et interfaces de conversation (telles que les messageries instantanées) nécessitent un certain effort de la part d’une marque ; mais un effort souvent récompensé par les commentaires positifs des internautes.

A lire aussi : Les bonnes pratiques du community manager

La conversation comme facteur d’engagement sur le web social

« Un internaute sur 3 aujourd’hui choisit une marque suite à une recommandation » [2]. En plus des influenceurs et des ambassadeurs qui ont de l’influence sur les comportements des lecteurs, les commentaires des membres d’une communauté ont eux aussi un certain impact. Les discussions que les posts suscitent sur les réseaux sociaux valorisent les sujets et les contenus des publications. Elles favorisent les interactions : partages, commentaires, réactions… et créent ainsi de l’engagement, d’où l’importance de concevoir les contenus comme des sujets de débat.

De la conversation à l’identification des besoins sur le web social

La qualité des conversations digitales

A l’occasion de la 6ème édition du Salon Stratégie Clients qui s’est déroulé du 18 au 20 avril 2017 à Paris, la société européenne Eptica experte en solutions conversationnelles et collaboratives a présenté son étude annuelle : « Les marques françaises et l’expérience client digitale en 2017 ». Axée autour de la qualité des conversations digitales, cette enquête révèle que 43% des questions posées par les internautes n’obtiennent aucune réponse.

D’après le Président d’Eptica, Olivier Njamfa : « il existe une dichotomie relativement forte entre le fait que les marques répondent finalement assez peu et la qualité des réponses » [3]. Une note moyenne de 81/100 a été attribuée à la qualité des conversations sur différents canaux, à partir des 5 critères suivants : pertinence (85/100), rapidité (84/100), contextualisation (80/100), empathie (78/100) et personnalisation (77/100). Ainsi, l’étude démontre que malgré la pertinence des réponses, il y a un réel manque de personnalisation.

Les robots conversationnels dans les messageries instantanées

« 65% des consommateurs se servent des messageries instantanées pour des raisons professionnelles et/ou pour échanger avec une marque. » [4], selon une étude de Mobile Messaging 2016. Pour faciliter les interactions avec leurs clients, certaines marques ont recours aux chatbots. D’avril à novembre 2016, Messenger comptait plus de 33 000 bots, un chiffre assez surprenant qui en dit long sur l’avenir de cette technologie directement liée à l’expérience utilisateur. Le succès des bots conversationnels provient principalement de leur capacité à humaniser une discussion, ce qui rend ainsi l’échange captivant auprès de l’internaute.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un bot et à quoi cela peut-il servir ? Est-ce l’avenir du web ?

En quoi le web social est-il source d’insight ?

Sur les médias sociaux, les conversations correspondent à une masse de données permettant de constituer un « outil d’aide à la décision » [5], selon le directeur de Synthesio, Nicolas Saintagne. Grâce aux commentaires, les clients peuvent s’exprimer, partager leur avis, poser des questions et entrer en contact plus ou moins direct avec la marque. D’après Karine Lecomte, directrice marketing de Sushi Shop : « les réseaux sociaux sont une mine d’insights » [5], et permettent de connaître les tendances à suivre.

L’optimisation du canal social est indispensable si vous souhaitez démarquer votre société de la concurrence. Pix Associates peut accompagner votre projet en vous aidant à définir une stratégie de référencement social (SMO), adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à contacter notre équipe pour obtenir une étude.

Sources : [1] Blogdumoderateur.com ; [2] Lesechos.fr ; [3] Itrnews.com ; [4] E-marketing.fr ; [5] Emarketing.fr ;

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés