/ Digital
/

Digital

Le mot du Président #2 : Parce que « ce n’est pas qu’une histoire de « bonnes femmes »… » #7novembre16h34

bruno-pourcines

Aujourd’hui, il m’a semblé important d’apporter mon soutien à la mobilisation 2.0 (#7novembre16h34) afin de protester contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. Le groupe Pix compte aujourd’hui 17 salariés dont 50% sont des femmes.

Cette initiative s’inspire de la mobilisation féminine organisée le 24 octobre dernier en Islande. Des milliers de femmes avaient manifesté, vêtues de noir, pour protester contre les inégalités salariales.

Comme l’indique de nombreux articles dans la presse, il s’agit d’un enjeu sociétal qui concerne autant les hommes que les femmes.

Si l’on se fie aux chiffres de la Commission européenne – en mars dernier – la différence de salaire femmes-hommes, était de 15,1 % de moins que leurs collègues masculins. Une étude de l’Insee, elle, estimait cet écart à 19% en moyenne, soit 455 euros de salaire en moins. Cet état de fait n’est plus acceptable de nos jours. Il est donc primordial de partager et de relayer cette mobilisation 2.0 et de faire bouger les choses.

Hashtag : #Pix #parité #7novembre16h34

Quelques articles sur le sujet :

http://bit.ly/2evSyYQ

http://bit.ly/2fDsAaT

http://bit.ly/2evYHUF

Publié dans Pix Digital | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

La Noosphère lance l’application de Nice-Matin

Pour favoriser une bonne expérience utilisateur et apporter une touche de modernité à ses outils digitaux, le Groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin, Monaco-Matin) a confié la refonte de son application à La Noosphère (groupe de communication Pix Associates), spécialisée dans la création et le développement d’applications.

Application Nice-Matin conçue par La Noosphère

Ce projet s’est déroulé sur une période de deux mois, en deux étapes : une première phase de conception puis une phase de production. Depuis début octobre, l’application de Presse Quotidienne Régionale Nice-Matin est disponible dans les stores d’Apple.

Le design pop et sympa pour l’application Nice-Matin

La nouvelle application Nice-Matin offre une bonne expérience utilisateur par son ergonomie et son design harmonieux, en parfaite cohérence avec l’identité du groupe. Pour conférer un look moderne à l’application, de petites animations graphiques apportent un côté pop et sympa qui rendent la navigation agréable et confortable à l’utilisateur.

Des nouveaux services pour mieux suivre l’actualité Nice-Matin

L’application est composée de trois parties distinctes, dont chacune propose aux utilisateurs un suivi de l’actualité adapté à leurs besoins et à leurs envies du moment :

  • Le Live donne accès à l’actualité en temps réel
  • L’Edition Abonnés offre une personnalisation du flux d’actualités (sauvegarde des filtres)
  • Le Journal présente l’édition du jour et permet aussi d’accéder aux éditions précédentes

Pour produire cette application, La Noosphère a opté avant tout pour la qualité du service. En effet, ce produit tend à évoluer afin de répondre toujours mieux aux besoins des usagers. Pour l’iOS, la partie « Edition Abonnés »  est encore en cours de finalisation.

Une application qui renouvelle la démarche journalistique participative

Dans le menu burger de l’application Nice-Matin, les utilisateurs peuvent sélectionner les localités de leur choix pour lire les actualités se référant à Antibes, Cagnes, Cannes, Grasse, Menton, Nice, Monaco, Sophia et/ou Vallées. Ils peuvent également consulter la rubrique qui les intéresse le plus, à savoir : Solutions, Faits-divers, Faits de société, Sport, OGC Nice, Economie, Culture, Politique, Santé.

Le plus de l’appli est qu’elle cherche à ancrer l’utilisateur dans une démarche journalistique participative, notamment en lui donnant la possibilité de partager des photos relatant un fait d’actualité : « Vous êtes témoin d’un évènement, d’une scène insolite, alertez-nous ! ». C’est grâce au partage de l’information que l’utilisateur passe d’un état passif à un état actif. En postant ses photos, il devient un véritable reporter.

Avant d’être déposée sur l’App Store, l’application Nice-Matin a été présentée en avant-première aux collaborateurs du projet ainsi qu’à certains abonnés dit « bêta testeurs ». Prochainement, l’appli Nice-Matin pour Androïd sera aussi disponible sur Google Play Store !

N’hésitez pas à partager et à commenter l’application Nice Matin sur App Store !

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Le mot du Président #1 : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’inbound marketing sans jamais oser le demander…

Vous  avez peut-être déjà lu ou entendu parler de l’inbound marketing mais vous n’avez jamais su exactement à quoi cela pouvait bien pouvoir faire référence ? Vous avez décidé de prendre le virage de la digitalisation de votre marque ou entreprise ? L’inbound marketing va devenir un allié de choix, autant apprendre à le connaitre !

En fait, 90% d’entre vous en fait déjà sans le savoir. Mais comme toute stratégie, l’inbound marketing a besoin d’une organisation, d’un plan d’action pertinent pour atteindre vos objectifs (qualitativement et quantativement). Chez Pix Associates, nous avons à cœur d’accompagner nos clients dans cette démarche.

Inbound Marketing

Parlons franchement et simplement.

Vous souvenez-vous des vidéos pour le magazine Stratégies parodiant le jargon de la communication ? Les expressions du monde de la publicité.

Ces fausses publicités  pour le magazine Stratégies se moque du langage énigmatique du marketing (stratégie digitale et éditoriale, référencement naturel, conception UX…). Cette vidéo dénonce de façon humoristique le paradoxe du monde de la communication d’aujourd’hui : la communication doit transmettre un message clair mais elle utilise cependant elle-même un langage absolument inaccessible au grand public pour convaincre ses propres clients et prospects. Je suis certain que vous avez tous vécu ce genre d’expérience (pas très agréable) en rendez-vous avec une agence…

Petit extrait de la vidéo pour « le plaisir »… entre anglicismes, abréviations et expressions toutes faites… et pourtant tout est issu de faits réels : « Au jour d’aujourd’hui, avec les membres du ComEx, on trouve que ça fait sens de vous parler ASAP de notre nouvelle strat. Évidemment on est charrette, sous l’eau, trop de projets dans le pipe, donc on se dit que le next step est la mise en place de workshops, afin de brainstormer, de mutualiser nos best practices, une sorte de benchmark de la keynote. Et ainsi donner notre GO à un brief qui soit pas trop clivant. Il faut être force de proposition, laisser fuser nos insights ! Il faut penser out of the box. Et donc au bout du process, tous les stakeholders seront consultés, dans une relation win-win. Et à date, on draftera une préz qui nous permettra en one to one, les yeux dans les yeux, en B to C, de vous présenter notre nouvelle stratégie.« 

Stop. Nous sommes d’accord. Avec Pix Associates, je souhaite apporter des solutions créatives ET claires tout en m’adressant  à mes clients avec un discours, une stratégie et des messages limpides.

Quel but ? Quelle vision ?

Mon objectif principal pour Pix Associates est de s’imposer comme expert en marketing digital… Et je dirai même plus particulièrement comme « praticiens » du digital car nous sommes en constante recherche pour innover et être créatif. Nous n’avons pas de posture rigide d’« expert ». Pour nous, il est essentiel de se confronter aux contraintes et problématiques  pour acquérir des leads et les convertir en clients.

La pratique de l’Inbound Marketing (littéralement : marketing entrant) est simple à comprendre. Il s’agit de trouver des solutions créatives pour faire venir le client à soi plutôt que d’aller le chercher comme les formes de communication traditionnelle. Au sein de notre agence, nous souhaitons que  chaque entreprise puisse avoir les moyens de devenir son propre média et convertir son audience en client.

Quelle stratégie inbound marketing pour Pix Associates ?

Pour accélérer son propre développement, le groupe Pix Associates a par ailleurs construit une stratégie en s’appuyant sur les piliers de l’inbound marketing :

  • Le référencement au global (SEO, SEM, SEA, SMO, SEF) : l’agence souhaite avant tout être trouvée facilement. Elle a donc mis en place une stratégie de contenu en animant un blog (articles de fonds d’experts, interview, retour sur conférence, infographies, portrait de grands graphistes, créatifs et typographes…). Optimisation des mots-clés, utilisation des réseaux sociaux et développement des relations presse ont ainsi été des leviers clés.
  • La conversion de prospects en clients : l’agence a ajouté des call-to-action et des landing pages personnalisées en fonction du comportement de nos prospects. Elle a ainsi construit une base de leads qualifiés qui lui a permis de développer des campagnes de lead ciblées : livres blancs, newsletter par secteur, petits déjeuners et conférence sur des thématiques recherchées…
  • La mesure de la performance (Analytics, ergonomie, KPIs, tracking, conversion…) : le ROI reste la clé en inbound marketing. L’agence a suivi ses indicateurs de performance, analysé et mesuré ses actions afin de pouvoir les préciser au plus juste en se concentrant sur celles qui marchent.
  • L’inbound marketing est une technique basée sur une stratégie de contenu de qualité. Pertinemment organisée et relayée, la production de contenu s’avère donc payante sur le long terme.

Quelques exemples d’inbound marketing

1. La SNCF a choisi de mettre au point une stratégie de contenus au service de l’expérience client pour faire face à la concurrence et améliorer son image auprès du grand public, l’engager sur le long terme.

Cas concret Pix Associates : Tendances Bière (groupe Heineken)

2. LVMH souhaitait offrir une dimension innovante et visionnaire aux internautes. Le groupe de luxe a donc lancé il y a 6 ans la plateforme Nowness.com, un blog expérientiel pour sublimer ce que la vie peut apporter d’extraordinaire (contenu vidéo créatif  à haute valeur ajoutée).

Cas concret Pix Associates : Websérie Yhostee (une série en 10 épisodes pour parler de façon décalée de la foire aux questions d’une nouvelle plateforme de création d’événements)

3. KDS a souhaité mettre en place une stratégie pour générer de la demande. Pour gagner en visibilité et être reconnue en tant qu’acteur majeur de la gestion des déplacements professionnels et des notes de frais en ligne, la société KDS a choisi l’inbound marketing comme solution créative à ses objectifs. Elle a utilisé une solution performante pour automatiser l’envoi de ses campagnes emailing.

Cas concrets Pix Associates : ESC (European Society of Cardiology)
Pour nos clients, l’agence propose des benchmark spécifiques pour proposer des scénarios d’animation et de relance via emailing. Nous proposons également du conseil et de l’accompagnement clé en main de la conception jusqu’au suivi des indicateurs de performance.

4. Le Club Nestlé Bébé : attirer et fidéliser des cibles qualifiées. Nestlé a souhaité engager durablement les jeunes parents, une cible en recherche permanente de conseils pratiques sur la grossesse et la parentalité.  Afin d’attirer ses consommateurs et favoriser une relation de proximité avec ces prospects privilégiés, Nestlé a utilisé l’inbound marketing en développant du contenu à haute valeur ajoutée.

Cas concrets Pix Associates : Cote d’Azur Sotheby’s (réseaux sociaux, search retargeting, landing page optimisées)

Le mieux encore et d’en discuter ensemble, n’hésitez à prendre contact et venir nous rencontrer !

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

#CreativityRocks, une conférence sur la démarche créative

Vendredi 14 octobre, s’est déroulée la conférence collaborative #CreativityRocks à Monaco, axée sur le thème de la créativité, organisée par Pix Associates. Pour animer et rythmer la conférence, le rôle du chef d’orchestre a été attribué à Gregory Casper, Creative Director de Merlin Agency.

Les intervenants ayant participé à l’évènement ont chacun exposé leur définition de la créativité. C’est à partir de cas concrets liés à leur expertise professionnelle que Christian Marques (Push Interactive), Benoît Lamy (Scoop.it), Pierre-Laurent Salin de l’Etoile (Module D) et Etienne Mineur (Editions Volumiques) ont illustré leurs propos. Pour découvrir les profils des intervenants, référez-vous à notre article Conférence collaborative Creativity Rocks.

Afin de vous faire revivre l’évènement, nous vous proposons un récapitulatif des points principaux abordés lors de la conférence.

programme-creativity-rocks

Que signifie être créatif ?

Selon Gregogy Casper : « être créatif, c’est imaginer autre chose que la seule utilité première des choses ». La richesse de la créativité naît du pouvoir et de la liberté de l’imagination qui présente une part de magie et de mystère. Cet ensemble d’éléments suscite ainsi une certaine fascination au regard de la créativité, qui se veut incommensurable. Les idées créatives peuvent apparaître sous forme d’accidents, il s’agit du principe même de sérendipité.

« La créativité, c’est aussi résoudre un problème. S’il n’y a pas de problème, il n’y a pas de créativité » comme le souligne Gregory Casper. La créativité surgit donc d’une résolution à un problème. Reprenons l’exemple énoncé lors de la conférence : « avez-vous déjà été enfermés dans des toilettes qui n’étaient pas les vôtres ? ». Dans ce cas de figure, notre esprit créatif peut se manifester pour tenter de nous sortir de la situation : « ne pourrais-je pas utiliser la bande dessinée à ma disposition pour ouvrir le loquet de la porte ? ».

Une définition de la créativité

La notion de créativité répand la popularité et évolue dans le sens d’une massification. En d’autres termes, la créativité est accessible à tous. « Les créatifs ne sont pas des artistes, mais tous les artistes sont des créatifs ». Pour faire émerger la créativité, il faut la provoquer.

La créativité selon Christian Marques

La société Push Interactive jongle entre univers créatif et univers technique. Son co-fondateur, Christian Marques dirige un collectif de personnes multidisciplinaires qui œuvre à la post-production d’effets visuels, d’animation 3D et de réalité virtuelle.

La conception de la créativité de cet ingénieur se superpose à celle du philosophe et poète allemand Friedrich Nietzsche : « il faut avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse » [« Ainsi parlait Zarathoustra » (Prologue, paragraphe 5, 1883-1885)]. Ainsi, l’acte de création d’un objet nécessite d’organiser le chaos autour de soi, autrement dit de résoudre un problème.

La source d’inspiration de Christian Marques réside à la fois dans les émotions et l’imagination. Pour ce grand rêveur, il existe un lien étroit entre la fiction et la créativité ; tandis qu’une distance subsiste entre créativité et technologie. Même si la nature et les formes de l’univers constituent pour lui une grande source d’inspiration, paradoxalement celles-ci s’imposent comme une limite à la créativité.

La créativité selon Benoît Lamy

D’après le responsable business de Scoop.it, Benoît Lamy : « la créativité, c’est avant tout de l’innovation. Il s’agit d’une forme de créativité personnelle. L’innovation est une démarche forte d’expertise, un système qui va amener de l’optimisation, de la valeur ». Ce qu’il faut retenir du processus de créativité, c’est l’aventure. En effet, l’innovation passe par un parcours complexe d’un point A vers un point B.

Pour Benoît Lamy, l’innovation doit être entourée d’une stratégie de distribution et posséder une composante interne et une composante externe. On parle alors de stratégie Go-to-Market. Pour promouvoir un produit, ce professionnel préconise le storytelling – le fait de raconter une histoire –pour expliquer aux clients comment le produit va être développé dans le but de les rassurer et de générer des envies nouvelles. Il s’agit là d’une démarche forte de la création de contenus qui s’applique bien au BtoB. « La réalité augmentée et la réalité virtuelle sont une belle preuve de nouveaux contenus », d’après Benoît Lamy.

Une table ronde autour du nouveau produit créatif

La contrainte, un moteur à la créativité

La créativité ne se réduit pas à la matérialité d’après Pierre-Laurent Salin de l’Etoile. Le processus créateur part d’abord d’une problématique, puis une étape d’idéation s’ensuit. C’est le brief qui donne l’impulsion à la créativité et la volonté de résoudre un problème. Pour être créatif, il faut être stimulé car « c’est par la contrainte que la créativité vient ».

Le directeur des Editions Volumiques, Etienne Mineur rejoint aussi cette idée. Qui dit créativité, dit innovation. Pour être créatif, il faut donc se jouer des contraintes car ce sont elles qui vont favoriser l’innovation. Toujours d’après ce professionnel : « l’innovation c’est la socialisation d’une invention ».

Cela signifie qu’une invention est créatrice de lien social. C’est de cette socialisation que l’innovation naît. En effet, parler d’une idée créative permet de l’enrichir. La créativité peut alors être définie comme une action collective, un esprit de réflexion collaboratif que Pierre-Laurent Salin de l’Etoile cherche à rendre accessible à tous.

L’innovation part de l’invention : de la roue, est né le vélo.

De l’idée à la réalisation, un processus de créativité

La créativité est autant importante que la production. D’après Etienne Mineur : « les idées viennent en dessinant sur le papier, puis quand on essaie de les rationnaliser, celles-ci passent à l’écran ».

Pour stimuler de nouvelles idées, il faut manipuler les objets et créer des prototypes. Afin de savoir si l’objet convient à la cible, celui-ci est testé. Ensuite, s’il lui convient, le projet est mené à terme. Un travail de création est donc réalisé en amont d’un travail d’adaptation du produit.

Selon Pierre-Laurent Salin de l’Etoile, la créativité nouvelle se caractérise par le prototypage, c’est-à-dire la connexion entre l’objet et le logiciel. C’est l’objet connecté qui offre une expérience utilisateur augmentée.

Pour basculer d’une idée à sa réalisation, Christian Marques explique que cette étape s’opère de façon dynamique et naturelle. Néanmoins, celle-ci nécessite d’une méthode de travail, notamment un meeting entre les équipes pour engager la discussion et permettre à tous d’apporter des solutions.

La créativité en résumé

Pour éveiller la créativité, il faut recréer une limite, une contrainte. D’après Gregory Casper, le grand ennemi de la créativité n’est autre que le temps. Plus on a de temps à notre disposition, moins on pense à la première idée de départ. Pour être bien exploitée, la créativité a besoin de temps. Cependant, elle peut être provoquée par plusieurs éléments : le mimétisme, la sérendipité, la curiosité commune ou encore l’échange, etc.

Pour revivre la conférence en images, vous pouvez consulter notre article Creativity Rocks.

Publié dans Pix Digital | Marqué avec | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Galerie photos Creativity Rocks

« Albert Einstein disait « nous sommes tous nés créatifs », « la créativité c’est l’intelligence qui s’amuse ».
Alors pourquoi est-il si difficile de se connecter à ses ressources internes de créativité ? « Tous les enfants sont des artistes. Le problème c’est de rester artiste une fois adulte », répondrait Picasso…
Se reconnecter à son potentiel créatif, apprendre à le nourrir et à le développer afin d’en exprimer le meilleur potentiel est tout à fait possible. La 1ère édition de la conférence #CreativityRocks a été pensée pour vous accompagner en ce sens. En échangeant sur des thématiques liées à l’innovation et les tendances actuelles, vous découvrirez comment vous pouvez faire de la créativité un état d’esprit quotidien, et combien l’innovation et l’échange peuvent être des déclencheurs d’idées nouvelles.
La créativité est une source majeure de sens dans notre vie et dans notre démarche au sein de l’agence Pix associates. »

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Conférence collaborative Creativity Rocks

Conférence collaborative #CreativityRocks

L’événement

Pix Associates organise pour vous une rencontre privilégiée #CreativityRocks le 14 octobre prochain à Monaco.

L’idée

Réalité augmentée, vidéo immersive, curation, co-design, interfaces tactiles, médias 3.0. et moteur de recherche nouvelle génération… Des tendances et des sources vitales d’inspiration qui influenceront de plus en plus fortement votre quotidien.

Les intervenants

Christian Marques

Aujourd’hui Co-Founder / Lead Software Engineer chez Push Interactive, Christian est également ingénieur, musicien amateur, aspirant poète et selon ses propres mots, un rêveur. Actuellement, il est concentré sur le développement web full-stack, les graphiques WebGL, les infographies et des solutions de réalité virtuelle.

Véritable touche à tout, Christian a travaillé pour des sociétés multinationales, créé un groupe indie-folk, a été bénévole pour une ONG et a voyagé par voie terrestre entre la Grèce et le Népal, il a aussi écrit un livre de poésie et co-fondé une start-up technologique.

Benoit Lamy

Aujourd’hui Responsable Business Development Europe de Scoop.it, Benoit Lamy est un ancien consultant et entrepreneur qui a travaillé et vécu en Chine, en Afrique du Sud et à Dubaï. Scoop.it dont il s’occupe depuis 2 ans, est un outil en ligne pratique pour mettre en place et partager une veille d’informations réactive aux mots-clés de son choix.

Connecté à différentes sources d’informations comme Google (blogs, actualités) et Twitter, il permet de partager sur un journal personnel les meilleurs pages web sur des thématiques ciblées et évite ainsi la fragmentation de sa veille d’informations. Un outil de communication également utile en complément d’autres supports d’expression (blogs, sites web) pour faire valoir son expertise dans un domaine particulier.

Pierre-Laurent Salin de l’Etoile

Aujourd’hui Président et Co-Fondateur de Module D, Pierre-Laurent a été étudiant en Design Industriel à l’Université de Montréal. En 2011, il co-fonde Tradmatik – Design & Réalisation, un bureau de design industriel inédit équipé d’un atelier de fabrication semi-industriel qui s’adresse aux professionnels de l’événementiel avec un service de développement et de production de projet sur-mesure en série limitée.

En 2013, à la suite d’une subvention ministérielle qu’il gagne grâce à appel à projet national il lance la première plate-forme azuréenne d’accompagnement à la création numérique (FabAzur et Module D) dont l’objectif est de rendre le prototypage accessible à tous. Passionné par le design, l’artisanat, les nouveaux modèles économiques et l’innovation, Pierre-Laurent accompagne les entreprises dans le développement de leurs projets créatifs.

Etienne Mineur

CEO et Directeur de la Création des Editions Volumiques, Etienne a été directeur artistique dans plusieurs agences de design, il a travaillé avec le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay, le Centre Pompidou, ou encore la BNF. Il a donné des cours et des conférences dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur aux USA, en Chine et au Japon.

Il est également co-fondateur de Incandescence, une autre maison d’édition spécialisée dans les thèmes liés aux nouvelles technologies et l’art expérimental. Il est membre de l’AGI depuis Octobre 2000 (Alliance Graphique Internationale). Enfin, il est professeur à l’ENSAD de Paris, et à la H.E.A.D (Haute Ecole d’Art et de Design) à Genève.

Pour suivre et commenter l’événement en direct #CreativityRocks, connectez-vous sur Twitter !

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Chiffres-clés sur LinkedIn en 2016

infographie_linkedin

Publié dans Pix Digital | Marqué avec | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Chiffres-clés des usages du mobile en 2016

infographie-usages-mobile

Publié dans Pix Digital | Marqué avec | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Portrait : John Baskerville, à la pointe de la technique et de la typographie

D’une nature perfectionniste, John Baskerville a marqué le XVIIIème siècle avec la création de la famille typographique des Réales : le Baskerville (1752). Cette police d’écriture a été reprise et retravaillée de nombreuses fois à partir du XXème siècle. Devenue intemporelle, cette typographie fait aujourd’hui partie des polices disponibles sur tablette, comme l’iPad, pour lire des ouvrages.

 john_baskerville

Qui est John Baskerville ?

John Baskerville (1706-1775) est un graveur d’inscriptions funéraires et un vernisseur de meubles laqués ayant fait fortune. En 1725, il arrive à Birmingham et poursuit sa carrière de professeur d’écriture. Il se passionne alors pour la calligraphie et la typographie. En 1750, il ouvre sa propre imprimerie et ouvre son atelier typographique. Imprimeur et créateur de caractères, John Baskerville maîtrise à la fois les aspects techniques et artistiques de son métier.

En 1758, John Baskerville reçoit une promotion et devient alors imprimeur de l’Université de Cambridge. En 1764, cet éditeur se marie avec Sarah Eaves. La même année, il rencontre Benjamin Franklin et se lie d’amitié avec l’imprimeur et scientifique.

Pointilleux et méticuleux, cet éditeur s’est efforcé à offrir à ses caractères le meilleur support possible. Pour cela, il a notamment contribué à l’amélioration de la texture des encres d’imprimerie et a collaboré avec James Whatman, un fabricant de papier. « Perfectionniste, Baskerville ira jusqu’à faire lustrer au fer à repasser les feuilles de papier avant impression, ce qui donnera à ses éditions un aspect d’absolue perfection, jamais vue jusqu’alors » [1].

Découvrez les travaux du typographe John Baskerville sur Pinterest !

Le style de John Baskerville : une police d’écriture raffinée et élégante

Considéré comme un caractère de transition, le Baskerville est une police inspirée du rococo qui se situe entre le vieux Caslon, le Bodoni et le Garamond, d’un point de vue historique et typographique. En 1752, le typographe John Baskerville conçoit une police d’écriture qu’il baptise en son nom. Celle-ci se présente comme une évolution de la Caslon, une police à empattements, créée par William Caslon au XVIIIème siècle.

Pour plus de lisibilité et de netteté, John Baskerville joue sur le contraste « entre traits fins et gras, crée des sérifs effilés, et utilise des formes plus circulaires et des lettres plus régulières » [2]. La composition géométrique confère à la fois sérieux, dignité et stabilité à la police. Parmi les grands classiques de cette typo, on retrouve le « Q » majuscule et le « g » minuscule. A partir de 1952, la police de caractères Baskerville appartient à la famille typographique des Réales.

Les réinterprétations typographiques du caractère Baskerville

En 1920, le typographe Bruce Rogers a redessiné le caractère Baskerville en le modernisant, une actualisation qui a su intriguer les fonderies de caractères. Et pour preuve : en 1923, la société Monotype a conçu sa propre version du Baskerville à partir d’un exemplaire des Comédies de Terence (1772).

Réinterprété par différents graphistes et fonderies de nombreuses fois, ce caractère est aujourd’hui « disponible auprès de Linotype, Berthold […], Bitstream, Mecanorma, Scangraphic… Les puristes se tourneront sans doute vers la version de Frantisek Storm nommée John Baskerville, basée sur la bible et le Virgile, particulièrement destinée aux textes longs. » [1].

La dessinatrice de caractères américaine Zuzana Licko a également reproduit le Baskerville en lui conférant un côté davantage féminin. Pour renforcer ce dernier aspect, elle a choisi de baptiser sa version du Baskerville du nom de la compagne du typographe, Mrs Eaves.

Sources : [1] Typographisme.net; Universalis.fr; Abc.planete-typographie.com; [2] Londrescalling

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés
 
/ Digital
/

Digital

Portrait : Cassandre, le langage poétique de la typographie

A.M. Cassandre est un célèbre affichiste, graphiste et typographe qui a fortement été influencé par les mouvements artistiques du post-cubisme, surréalisme, futurisme et Art Nouveau. Pour Cassandre, les affiches correspondent à « des machines à communiquer », « l’affichiste joue le rôle du télégraphiste, il n’émet pas de messages, il les transmet »[1]. La méthodologie de Cassandre repose sur l’idée selon laquelle une affiche doit être évocatrice d’un point de vue optique, graphique et poétique.

am_cassandre

Qui est Cassandre ?

Sous le pseudonyme de Cassandre, se cache Adolphe Jean-Marie Mouron (1901-1968), à la fois peintre, graphiste, décorateur de théâtre et typographe, cet artiste a réalisé de nombreuses affiches publicitaires, des couvertures de magazine ainsi que des caractères typographiques à la fonderie Derbeny et Peignot.

Ayant grandi en Russie, dans une famille française de négociants, Cassandre s’installe en France en 1915. En 1918, il étudie la peinture à Paris. Puis, en 1922, il produit ses toutes premières affiches publicitaires.  Quelques années plus tard, il travaille avec l’affichiste Charles Loupot. En 1931, tous deux collaborent avec Maurice Moyrand, un agent commercial, pour fonder un studio de création graphique : L’Alliance graphique. Dans ses affiches, Cassandre use – selon ses propres mots – d’une « méthode géométrique et monumentale ».

Les travaux de Cassandre sont appréciés par les américains. De 1936 à 1939, l’affichiste s’installe alors à New-York pour poursuivre son travail. En 1939, il revient sur Paris pour se consacrer à la peinture et au décor de théâtre. En parallèle de ces activités, il poursuit son travail de graphiste en réalisant des créations pour de grandes marques et sociétés : Lucien Lelong, Hermès, Olivetti et Yves-Saint-Laurent, entre autres.

A partir des années 1960, Cassandre se penche davantage sur le graphisme et la peinture, ainsi que sur des recherches typographiques.

Le style de Cassandre : le jeu typographique

Pour le graphiste Cassandre, « le dessin doit être basé sur le texte et non l’inverse »[2]. La typographie joue donc un rôle essentiel dans ses compositions graphiques.

Zoom sur l’œuvre Dubonnet (1932) de Cassandre

L’œuvre de Cassandre pour la marque Dubonnet est composée de trois affiches coordonnées « Dubo », « Dubon », « Dubonnet », à partir desquelles l’affichiste est parvenu à « extraire du nom même de Dubonnet, les qualités constitutives de son efficacité supposée : le beau (Dubo) et le bon (Dubon) sont à la marque (Dubonnet) ce que les constituants d’un produit réputé sont au produit de leur combinaison »[3], d’après le sémiologue Fresnault-Deruelle.

Dans la composition graphique Dubonnet, Cassandre joue avec la couleur et la typographie. Les lettres se remplissent de couleur de façon progressive et synchronisée avec l’action du personnage qui remplit et vide son verre, à la manière d’un automate. Le protagoniste « gagne en couleur au fur et à mesure que le liquide qu’il absorbe répand ses bienfaits : à la lettre, le petit bonhomme se désaltère »[3]. Ces trois affiches confèrent alors à l’ensemble de l’œuvre l’illusion du mouvement, soit celle d’un dessin animé fixe.

Les créations typographiques de Cassandre

Dans son travail, Cassandre utilise principalement des linéales, ce qui révèle son intérêt certain pour la géométrie. Pour l’historien de la lettre René Ponot, avec son caractère le Bifur (1929), « Cassandre introduit le cubisme dans le signe »[4]. Au cours de sa carrière, il a créé différentes typographies, à savoir :

  • le Bifur (1929),
  • l’Acier (1930) fournit « un répondant graphique à la réalité »[4] selon Jérôme Peignot,
  • le Peignot (1937), une fonte qui associe les minuscules et les majuscules dans un seul alphabet,
  • le Graphika 81 (1958) donne l’impression du mouvement,
  • le Cassandre, l’ultime caractère du graphiste jamais publié

Parmi les caractères typographiques de Cassandre, les seuls disponibles en version numérisée sont le Peignot et le Bifur.

Sources : [1] Bnf.fr; Chroniques.bnf.fr; Cndp.fr; [2] Puretrend.com; Planete-typographie.com ; Pixelcreation.fr ; [3] FRESNAULT-DERUELLE Pierre, « Dubonnet par Cassandre ou comment gagner des couleurs », in Communication et langages, n°139, 2004, pp.53-62 ; [4] PEIGNOT Jérôme, « A.M. Cassandre ou l’autobiotypographe », in Communication et langages, Vol.65, N°1, 1985, pp.53-73 ;

Publié dans Pix Digital | Marqué avec , | Commentaires fermés