Les conséquences directes de la démultiplication des supports nomades
  • Advertising
  • Branding
  • Culture Pix
  • Digital

Les conséquences directes de la démultiplication des supports nomades

Depuis 20 ans, la volonté de séparer contenu et mise en forme du contenant s’est affirmée, afin de faciliter l’affichage d’information indépendamment du support. Cet effort a fait naitre en 1996 le CSS. Le CSS vous permet de choisir la couleur de votre texte, de sélectionner la police utilisée sur votre site, de définir la taille du texte, les bordures, le fond, faire la mise en page de votre site… 

Le CSS permet aujourd’hui de mettre en place des dispositifs en responsive web design (RWD), adaptive ou fluide, capable d’afficher la même information de façon différente sur n’importe quel type de support : features phones, smartphones, tablettes, ordinateurs fixes et portables, terminaux hybrides, consoles de jeu, télévisions connectées, dispositifs de réalité virtuelle, papier numérique, surfaces interactives en lieux publics, objets du quotidien connectés…

Le responsive design, adaptative ou fluide, influence la manière de concevoir le contenu 

Le fait de produire un contenu unique destiné à s’adapter aux différents supports donne une importance accrue aux enjeux éditoriaux. Les standards comme le nombre de signes et la structuration de pages ne répondent plus seulement aux enjeux de lisibilité sur écran mais également à la diversité des supports. 

Le responsive design, adaptative ou fluide, influence la démarche de conception 

La diversification des supports a multiplié le nombre et le type d’interactions. Cela pose des enjeux d’accessibilité différents de l’usage classique sur ordinateur : clavier et souris. Les terminaux mobiles comme les smartphones et les tablettes ont, pour la plupart, un écran tactile capacitif qui capture les interactions faites avec les doigts de l’utilisateur. Les supports nomades font émerger des interactions diverses : scroll au doigt, multitouch, surfaces tactiles, utilisation de stylet, voix… Ces modes d’interaction impliquent de concevoir les interfaces en prévoyant des contenus lisibles et des zones d’interaction adaptées à tous les terminaux et à tous les contextes d’usage. 

Le mobinaute est de moins en moins patient et tolère de moins en moins une mauvaise expérience : lecture difficile de textes trop petits, boutons trop proches, erreurs de frappe, recouvrement de la zone de lecture par la main, absence de survol… 

Le responsive design, adaptative ou fluide, révolutionne la manière d’envisager les fonctionnalités 

Les nouveaux supports nomades permettent d’investir des perspectives plus larges : géolocalisation en mobilité, détection de l’orientation de l‘objet, capture d’images, de luminosité, du regard, de déclencher un appel téléphonique en une seule action… autant de possibilités à prendre en compte et à intégrer dans une expérience digitale améliorée. 

Le responsive design, adaptative ou fluide, nécessite une certaine anticipation pour allier coût et création 

Les enjeux de la création graphique sont de passer de la maîtrise de l’affichage sur chaque dispositif à la maîtrise des règles d’ajustement de l’affichage sur l’ensemble des supports. Le but de ce type de conception étant d’obtenir un meilleur rendu tout en maîtrisant les coûts de production. 

Le Festival de Danse de Cannes feat. Pix Associates L’expérience utilisateur et ses enjeux

Un projet

Parlons-en !
Contact
  • © Pix Associates
Pix Associates - Logo blanc

Pour une expérience optimale, veuillez utiliser votre mobile ou tablette en mode portrait.