Quelles étapes pour un projet digital ?

Quelles étapes pour un projet digital ?
  • Advertising
  • Branding
  • Culture Pix
  • Digital
  • Cadrage et conseil : Définir les attentes du client vis-à-vis de l’accessibilité ?
    Il faut faire appel à un Expert Accessibilité en Evaluation (EAE). Il connait les critères à respecter, identifie les points qui peuvent poser problème dans les besoins exprimés au cahier des charges et propose des solutions de contournement. 
  • Ergonomie et création : L’EAE vérifie la cohérence de l’ergonomie et des principes de navigation avec les contraintes d’accessibilité. L’EAE évalue et vérifie si les maquettes graphiques sont conformes aux normes RGAA (couleurs, police, écriture sémantique). Si cette étape est validée, on peut passer en phase HTML. 
  • Intégration HTML : Comment intégrer les contenus du site ?
    L’EAE vérifie que le nombre de signes par gabarits éditoriaux, nombre de lignes pour les titres… Il réfléchit aux différentes alternatives et contraintes à prendre en compte, il conçoit des automatisations pour que cela soit le plus transparent possible aux yeux des utilisateurs. 
  • Développement : les gabarits HTML sont produits par l’expert EAE, qui est garant de la conformité des livrables. Une fois les gabarits produits, une réunion est organisée avec les développeurs pour mettre en avant les points clés à respecter. L’EAE contrôle et vérifie que chaque étape a été faite correctement. 
  • Test et production : l’EAE contrôle et vérifie. 
  • Après la mise en ligne : L’EAE livre un rapport récapitulatif des critères accessibilité (éva- luation). Pour obtenir un label, il faut faire appel à un expert EA avec un coût supplémentaire.
    L’EAE propose une sensibilisation à l’accessibilité éditoriale dédiée aux futurs administrateurs du site : administrateur avancé, simple, contributeur… car le site doit rester accessible dans le temps. 

Pour aller plus loin…

Lors de la conception, les enjeux d’accessibilité impliquent de prévoir la présence et la visibilité de certains éléments : 

Le texte doit être présenté sous forme de texte et non être inclus dans des images. 

Sur les images, il est nécessaire de renseigner correctement les balises alt, pour présenter du texte alternatif pertinent selon le type d’image :

  • Si l’image est purement illustrative, la balise alt peut être laissée vide.
  • Si l’image est informative, il est nécessaire de rédiger un texte de remplacement explicite qui présente le même niveau d’information que l’image.
  • Si l’image contient un lien, le texte de remplacement doit décrire la fonction du lien. 

Les vidéos et fichiers audio doivent inclure une transcription (ou être hébergées sur Youtube par exemple pour éviter un coût important de transcription pour chaque élément rich media). 

Les tableaux doivent disposer d’une description détaillée via la balise « summary », et les images riches doivent être associées à une description détaillée. 

Le respect des balises est primordial pour faciliter la lecture par liseuse : 

  • Il est important d’utiliser et de respecter l’ordre des niveaux de titres.
  • Il est nécessaire de déclarer les citations avec la balise appropriée.
  • Les abréviations et acronymes doivent être expliqués. 

Les caractères accentués doivent être préservés même sur les lettres majuscules. 

Les changements de langue doivent être déclarés correctement. Le moteur de recherche doit être toujours apparent. 

Les 6 bonnes raisons pour investir dans sa stratégie de marque avant plutôt qu’après Storytelling, joue-la comme Pixar

Un projet ?

Parlons-en !
Contact
Pix Associates - Logo blanc

Pour une expérience optimale, veuillez utiliser votre mobile ou tablette en mode portrait.